Il vaut souvent mieux « prévenir que guérir ». Il faut arrêter de penser que parler de la mort, nous y entraine et ne plus en faire un sujet tabou.
Nos proches, qui seront déjà dans la douleur en nous perdant, ne devraient pas avoir à payer pour nos
obsèques qui coûtent suivant notre dernier « domaine » choisi plus de 3000 euros.
Pour certaines familles qui tirent le diable par la queue, c’est une somme colossale.
Penser à ne pas être une charge est un acte responsable.