J’ai du il y a peu, subir une intervention chirurgicale. Bien évidemment mon chirurgien ne pratiquait pas les honoraires remboursés par la sécurité sociale, comprenez par là que son dépassement d’honoraires n’était pas succinct.

Je ne me suis pas trop inquiétée, cette opération devait être remboursée à 100% par la sécurité sociale, de plus j’avais souscrit un contrat « confort » santé auprès de la MMA. Les remboursements de la mutuelle pour ce type d’intervention devait être de 200% du tarif de sécurité sociale.
Donc 2 fois le montant du remboursement sécu. exemple l’opération est remboursée 370 euros par l’assurance maladie,
la mutuelle rembourse quant à elle 370×2=740 euros, il est donc déduit 370 euros(AM) + 740 euros (mutuelle) soit 1110 euros du montant de l’intervention (anesthésiste + honoraires chirurgien).

Déjà pour une opération soit disant intégralement remboursée, il m’a semblé très bizarre que seulement 520 euros (370€ H.chirurgien + 150€ H.anesthésiste) ne soient remboursés sur une somme totale de 3050 euros. Bien sûr cette somme n’inclut pas les déplacements, les consultations du chirurgien et de l’anesthésiste pré-opératoire, les radiologies, les vêtements de contention, les divers frais d’hôpital/clinique, certains soins. Bref on en est plus
à 4000 euros.

Mais le pire a été lorsque mon agence la MMA, m’a gentiment envoyé l’accord de prise en charge demandé par la clinique et nécessaire avant toute hospitalisation.
En fait le 200% signifie pour eux montant remboursée une par l’assurance maladie et une fois par la mutuelle, incroyable mais ils incluent le remboursement de la sécurité sociale dans leurs prestations.

Ce qui signifie que si vous payez pour une formule à 100% vous n’êtes pas du tout remboursé par la mutuelle mais que par l’assurance maladie.

J’ai appelé pour avoir une explication, on m’a seulement dit qu’on avait du me prévenir lors de la souscription du contrat (faux) et que la MMA procédait ainsi.

C’est absurde et plus que trompeur, aussi je vous déconseille fortement de souscrire un contrat de complémentaire santé auprès de cet organisme qui emploie de telles méthodes.